Vacances et allergies aux pollens

Vacances et allergies aux pollens

Les vacances et les allergies aux pollens ne font pas toujours bon ménage !
Pour améliorer la qualité de tes vacances et faire en sorte de minimiser les risques liés à tes allergies, un certain nombre de conseils simples peuvent te sauver la mise !

Nous avons mené une étude avec plusieurs utilisateurs de la solution Live Pollen qui nous ont partagé comment ils anticipaient leurs vacances, en tenant compte de leurs allergies aux pollens.

Comment limiter le risque d’allergies pour des vacances au top ?

Rester chez toi : radical, embêtant, mais potentiellement efficace.

Souviens-toi d’une chose, que l’on répète souvent chez LivePollen : tu ne déclencheras une crise d’allergie que si tu es exposé à la substance qui te fait réagir. Donc, évidemment, si tu restes chez toi, fenêtres fermées, tu ne crains rien. C’est une option radicale, mais que tu dois au moins considérer les jours de pics énormes, en fonction de ton niveau d’allergie. Le reste du temps, on t’a expliqué ici comment agir au quotidien.

Vacances et allergies aux pollens : le choix du lieu peut être clé pour limiter les risques.

Tu aimes la plage ou, au contraire, les grands espaces ? Toutes les espèces ne poussent pas toujours au même endroit. Donc, tous les pollens ne sont pas présents partout.

Un exemple pour l’Europe ? Les oléacées (Oliviers) sont plutôt dans le sud de l’Europe, alors que les bétulacées (Bouleaux) se trouvent plutôt au Nord. Donc, si tu es allergique aux pollens d’oliviers, évite l’escapade en Espagne ou en Italie et privilégie les plages de l’océan Atlantique en France ou de la mer du Nord en Belgique !

Au contraire, si tu es fortement sensible aux pollens de bouleaux, nous te recommandons de profiter joyeusement d’un séjour en Grèce ! Je t’ai parlé plage, mais cela fonctionne aussi avec les randonnées. Rien à voir entre une promenade dans le maquis corse, où les châtaigniers pullulent, et d’autres forêts plus septentrionales. Tu retrouveras probablement dans les Alpes bien plus de chênes ou de conifères, en densité.

Grâce à LivePollen tu pourras être informé en temps réel des différents pollens présent autour de toi. C’est un excellent outil de prévention et d’anticipation de tes potentielles allergies qui te permettra d’anticiper ton traitement ou de choisir le meilleur moment pour tes sorties et tes balades.

Bien sûr, nous te laissons envisager des destinations plus lointaines. Tu trouveras assez aisément des informations sur les pollens les plus présents sur les différents territoires. En résumé, adapte tes destinations en fonction de ton allergie ! Du coup, cela t’incite à mieux connaître ton allergie, et à en parler avec ton médecin !

La date du départ est importante pour des vacances sans risque d’allergies aux pollens.

Pour grossir le trait, tu comprends vite que le risque d’allergie aux pollens en décembre à Val d’Isère, sous 50 centimètres de neige, est assez faible… Mais encore une fois, sans tomber dans l’excès, tu peux diminuer tes risques en choisissant tes dates et tes lieux de vacances en fonction de tes allergies.

Alors concrètement si tu pars en France, tu peux retenir quelques éléments : à part pour l’ambroisie, qui peut encore être très présente en septembre, et les graminées, qui sont aussi présents parfois assez tard, retiens que la fin du mois d’août et le mois de septembre sont plus propices pour des vacances sans pollen.

En plus, il fait généralement encore beau ! Alors profite : deviens aoûtien, ou pars hors vacances scolaires en septembre !

Autres exemple : Si tu crains le pollen de bouleau, privilégie le week-end de l’ascension, plutôt que celui du 1er mai. Généralement, les bouleaux émettent plutôt en avril et les concentrations baissent pendant le mois de mai. Au contraire, pour les pollens d’oliviers, tu es plutôt tranquille en avril mais tu augmentes ton risque fin mai et début juin…

Ce raisonnement est, là encore, tout à fait applicable aux destinations étrangères. Il te suffit de consulter les calendriers polliniques des différents pays.

Les précautions pendant les vacances pour éviter les crises d’allergies aux pollens.

Parfois, tu n’auras pas le choix de la date de tes vacances, et tu sais d’avance que tu seras exposé aux pollens. Dans ce cas, quelques conseils pour éviter un enfer pour toi et tes proches.

D’abord, pense à anticiper une petite visite chez ton médecin et l’achat de ton traitement. Surtout si tu prends un médicament qui n’est disponible que sur ordonnance. Dans ce cas, il vaut mieux l’acheter avant de partir car tu ne le trouveras pas forcément sur place. Pense à prendre ton ordonnance, et demande éventuellement à ton médecin une deuxième ordonnance au cas où tu perdrais ta boîte, ou ta valise.

Ensuite, même si les avis sont assez différents, nous sommes convaincus que le masque est efficace aux moins pour les voies respiratoires, car les pollens sont bien plus gros qu’un virus. Alors si tu en as le courage (ce n’est pas super cool en vacances) tu peux porter un masque si tu sais qu’il y a un gros pic pollinique.

Et pour finir, l’ensemble des conseils habituels restent valables : lavage du visage et des cheveux, changement de vêtements, aération plutôt le soir tard ou le matin tôt, etc…

Bonnes vacances et n’oublie pas de télécharger l’appli LivePollen 😉

Participe à la conversation

Suis-nous sur Insta !

GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner